Faudel

faudel_0012
Né le 6 juin 1978 à Mantes-la-Jolie, en région parisienne, Faudel Belloua hérite du prénom du meilleur ami de son père. Un nom d'origine Egyptienne qui signifie Bienvenue. Il a sept frères qui deviendront musiciens tout comme lui . Chaque été, toute la famille passe ses vacances à Tlemcen, en Algérie. C'est là que le petit Faudel découvre la musique et surtout le raï traditionnel. Pendant l'heure du "m'gille", la sieste imposée par la canicule au Magreb, sa grand-mère originaire d'Oran et chanteuse de Raï traditionnelle réunissait les plus jeunes de la famille sous la véranda. Là, elle leur distribuait bendir, derbouka, tambourin et entamait des chants classiques. Lors d'un mariage de famille, Faudel fit pour la première fois un duo avec sa grand-mère en public. Il avait huit ans et ce fut pour lui le déclic qui lui fit aimer la musique.

À 12 ans, il chante dans le groupe, Les étoiles du Raï animant mariages et fêtes de quartiers. C'est Mohamed Mestar, surnommé Momo, qui lui fera faire ses premiers pas sur une scène professionnelle en première partie de Jimmy Oihid en 1993. Il devient son manager. Peu à peu, Faudel se constitue un répertoire, avec ses premières compositions originales. Elles sont signées Gérald Toto, Mathieu Chédid ou encore Patrick Goraguer, tous trois musiciens et éléments de base du groupe. Les concerts commencent à s'enchaîner. Il passe en première partie de Mc Solaar, Cheb Mami, et surtout Khaled avec qui il interprète le fameux "Didi".
En avril 1996, devant un public de plus en plus large, celui qu'on surnomme souvent le Petit Prince du Raï constitue l'un des succès du Réseau Printemps de Bourges. Début 1997, il sort son premier album, "Baïda" qui ne tardera pas à grimper au Top 10 français. Il s'est vendu à 300.000 exemplaires dans l'hexagone.

Le samedi 26 septembre 1998, Khaled, Rachid Taha et Faudel ( ils ont signé pour la même firme de disque, Polygram ) organisaient un concert exceptionnel à Bercy, intitulé "1,2,3 Soleils" devant 15.000 spectateurs. En solo, duo ou trio, nos artistes ont eu un énorme succès, prônant la tolérance et le sourire. Sorti en période de fête, le double album live de l'événement se vendit aussi bien, 500.000 copies. Du coup, la firme Polygram a décidé d'en faire un simple, qui devrait sortir prochainement à destination d'un public plus large ( mais, je me demande pourquoi j'en parle puisque Polygram a décidé de ne fournir aucune information aux médias Internet ).Entre temps, Faudel vient d'être sacré "Meilleure révélation" aux Victoires de la Musique.

Aujourd'hui, Faudel chante un raï moderne mixé au funk, reggae, flamenco, salsa et aux rythmes jungle. Sur scène, il regorge de soleil, de bonne humeur et de joie. Sa force reste la scène, un endroit où il se donne à 100%. Lors de son dernier concert à Bruxelles, où il faisait l'avant-première de Cheb Mami, il a su faire oublier au public qu'il ne faisait que figure de guest.
Pour ceux qui ne l'auraient pas encore compris, Faudel se considère comme un français d'origine algérienne, et c'est pour cette raison qu'il chante dans les deux langues. À la différence de ses aînés, Khaled et Taha, il est né sur le sol français, et fait donc partie de cette troisième génération qui essaye d'assumer cette double culture et qui fait de la musique sans passeport, largement inspirée des tendances et des goûts personnels du groupe.

                                                                                                                                  sgizard1001